Tresse africaine :
les plus beaux modèles à copier

Par petites touches ou en total look, la tresse africaine a pris racine depuis quelques saisons et s'installe dans la lignée des tendances capillaires à suivre de près.

Si les tresses occupent les podiums depuis de nombreuses saisons, celles d'inspiration africaine étaient encore peu prisées.

À mille lieues de la natte bohème, celles-ci sont très petites, très serrées, et s'envisagent soit en total look, soit en petites touches disséminées dans les longueurs.

Comment faire des tresses africaines ?  

  • - Démêler les cheveux.

  • -Commencer la tresse au niveau du front ou au dessus du crâne.

  • - Répartir les cheveux en trois brins de taille égale.

  • - Placer la mèche de gauche sur celle du milieu.

  • - Mettre la mèche de droite sur la mèche du milieu.

  • - Avec la main droite, prendre une mèche à ajouter au brin situé à droite. Puis, passer ce brin au-dessus de celui du milieu.

  • - Faire le même geste avec le brin de gauche.

  • - Continuer jusqu'à ce que la tresse soit terminée en veillant à bien la serrer. 

  • - Attacher le bout à l'aide d'un élastique.

À réaliser avec toute la chevelure dans un esprit sport chic, ou sur la demi-tête jusqu'aux oreilles pour une allure plus romantique.

À savoir : impossible de la faire tenir sur des cheveux fraîchement lavés. Soit on attend au moins deux jours après un shampoing, soit on texturise au maximum, avec une mousse, un shampoing sec ou même une laque fine. Au quotidien, on tresse juste quelques mini-mèches prises au hasard dans la chevelure en prenant soin de bien serrer les brins.

La tresse afro, pour qui ?

Celles qui sont dotées d'une chevelure plutôt dense et épaisse, ce qui évite d'apercevoir trop de peau. Même quand on les adopte avec parcimonie, les tresses africaines vivent mieux dans une chevelure généreuse.

Par Fabienne Lagoarde