Défilé Calvin Klein 205W39NYC

Chez Calvin Klein 205W39NYC, le créateur Raf Simons poursuit sa découverte de l’Amérique. Pour le printemps-été 2018, c’est, cette fois, le territoire du cinéma qu’il parcourt, sorte de « made in Hollywood » revisité à sa sauce, avec prototypes façon fifties de blondes à la Hitchcock, cowboys éternels ou personnages plus terrifiants tendance « Carrie » ou « Shining ». Un monde de l’image, donc, qui prend les devants de l’allure à la faveur de photo-prints asymétriques et/ou placés (Dennis Hopper par Andy Warhol, notamment), mais aussi de dégradés de couleurs légèrement saturées - orange, rouge, jaune, turquoise…- mais encore de matières brillantes, écrans de caoutchouc, pellicules de nylon, cuir peint à la main, rideaux de résilles, soie d’éclat, ou pompom plumes… Pour autant, pas question d’un podium de super héros, mais plutôt, dans le détail, d’un défilé de pièces emblématiques street et sport (avec zips et coulissés à gogo), les unes et les autres (débardeur, jean, blouson, chemise, jupes amples, teenage pardessus…)  rehaussées d’un supplément d’art. En coulisse, Raf Simons a revendiqué, pour inspiration, un mix de films d’horreurs et de rêve américain…. Le fait est que son nouveau scénario devrait rencontrer un large public.

Par Sonia Rachline

Quelques photos de la collection