CELEBRITY MAGAZINE - Défilé Chanel

DÉFILÉ CHANEL :
APRÈS LA TOUR EIFFEL, C'EST LA JUNGLE AU GRAND PALAIS

Ce mardi 3 septembre à 10 heures, Chanel prend d'assaut la Fashion Week avec un défilé détonnant dont la marque semble avoir le secret : cette saison, c'est la jungle au Grand Palais.

Entrer sous la nef du Grand Palais, un matin de défilé Chanel, fait toujours son petit effet. Parce que l'on s'attend à un décor titanesque, d'abord. Parce que ce décor est toujours parfaitement réussi, ensuite. Cette Fashion Week parisienne ne décevra pas : pour son show printemps-été 2018, c'est une véritable jungle que la griffe française a recréée au Grand Palais, son lieu de prédilection. Végétation luxuriante, cours d'eau, petits ponts de bois, chutes d'eau, murs de roche escarpés... tout est là pour faire illusion. Ça et là, people et anonymes se pressent et se bousculent pour prendre place au coeur de cette mise en place digne d'un blockbuster.

Il y a par exemple Caroline de Maigret, fidèle au poste, en marinière et veste de cuir bouffante (n'est pas parisienne qui veut...), ou encore Tommy Genesis, qui profite de l'événement pour dévoiler sa nouvelle couleur, un blond péroxydé surprenant. Le show va commencer.

Couleurs pastel

Fidèle à la tradition, la première partie du défilé décline le tweed cher à Gabrielle Chanel, en version robe, veste, ou salopette. Aux pieds des modèles, de surprenantes bottes de PVC transparent qui rappellent les cuissardes des collections Yeezy. Même choix de matériau pour de petites vestes déperlantes que Karl Lagerfeld s'est amusé à superposer sur les épaules des modèles. Les silhouettes, bleu ciel, vert d'eau ou jaune pâle, sont une déclaration d'amour aux tons pastels, que l'on retrouve sur des voilages de soie transparents prompts à dévoiler les jambes. La collection se veut intense, riche. Elle l'est : pas moins de 60 silhouettes pour l'une des défilés parmi les plus attendus de la saison.

Quelques photos de la collection

 

Photos DR
Par Laurianne Melierre