CELEBRITY MAGAZINE - Atelier Swarovski

Atelier Swarovski fête ses 10 ans avec une collection de fine jewelry et un twist étonnant...

Pour célébrer ses 10 ans, Atelier Swarovski lance une collection de fine jewelry. En scène, pour la première fois, aux côtés des célèbres cristaux, des diamants et émeraudes créés de toutes pièces en laboratoire. Un luxe démocratisé et présenté comme éco-friendly, porté en étendard par l’actrice Naomie Harris.

Pour fêter les 10 ans d’Atelier Swarovski (et ses collaborations avec des designers comme Karl Largerfeld, Zaha Hadid ou Christopher Kane), Nadja Swarovski présente la première collection de fine jewelry de la marque avec des diamants et émeraudes de laboratoire. "J’ai trouvé intéressant de montrer que Swarovski était aussi un très bon tailleur de pierres précieuses, pas seulement de cristaux".  Le diamant de laboratoire ? Une base de 100% de carbone placée artificiellement, pendant des jours, voire des semaines, dans des conditions de température et de pression équivalentes à une profondeur de 100 km. Au final, les pierres obtenues ont les mêmes propriétés optiques, physiques et chimiques que les diamants extraits des mines, dixit l’International Gemological Institute. 

Bracelet Art Déco issu de la collection en émeraudes et diamants de laboratoire montés sur or blanc, Atelier Swarovski

Si le diamant de laboratoire est moins onéreux que le diamant de mine, il se revendique surtout plus responsable. "Swarovski a toujours été une société éthique, qui prône le développement durable. Dans cette veine, il m’a paru intéressant de créer une ligne de fine jewellery qui n’épuise pas les ressources mondiales de pierres précieuses.". C’est d’ailleurs cette dimension "earth protection" qui a séduit l’actrice Naomie Harris, ambassadrice de la ligne : "De mon point de vue, en foulant le tapis rouge avec Atelier Swarovski, je montre que l’art et la beauté peuvent être synonymes de développement durable. Ce qui est très important pour moi."

Crédit photo : instagram.com/naomieharris

Ce n’est évidemment pas un hasard si Nadja Swarovski a choisi Naomie Harris comme égérie de cette nouvelle ligne : "C’est une excellente actrice, mais c’est aussi une belle et bonne personne, très intelligente de surcroît. Or, nous choisissons toujours des femmes qui sont des modèles forts pour les autres femmes, pour les jeunes notamment." Et si la première partie de la collection a été lancée aux Oscars, à Los Angeles, la seconde partie a été présentée à Cannes, en mai dernier. "Swarovski vit une grande histoire d’amour avec le cinéma, depuis 85 ans, rappelle Nadja. Présenter nos parures à Cannes était donc une évidence pour nous." Après le style Art Déco cette année, Nadja travaille déjà sur un thème plus organique, plus nature, plus floral, pour l’année prochaine. Avec peut-être, dans le futur, une option sur le saphir de laboratoire, toujours en process pour l’instant. A suivre… 

Boucles d'oreilles Mosaic issues de la collection en émeraudes et diamants de laboratoire montés sur or blanc, Atelier Swarovski

Le diamant éco-friendly. Si le diamant de laboratoire est moins onéreux que le diamant de mine, il se revendique surtout plus responsable. "Swarovski a toujours été une société éthique, qui prône le développement durable. Dans cette veine, il m’a paru intéressant de créer une ligne de fine jewellery qui n’épuise pas les ressources mondiales de pierres précieuses.". C’est d’ailleurs cette dimension "earth protection" qui a séduit l’actrice Naomie Harris, ambassadrice de la ligne : "De mon point de vue, en foulant le tapis rouge avec Atelier Swarovski, je montre que l’art et la beauté peuvent être synonymes de développement durable. Ce qui est très important pour moi. » 

Bague Mosaic issue de la collection en émeraudes et diamants de laboratoire montés sur or blanc, Atelier Swarovski



Par Frédérique Verley